Impairs et Paz

#lecture #polar #Carylférey Je ne sais pas vous, mais moi, y’a certains bouquins, je mets du temps à m’en remettre. A m’en extirper. La dernière page tournée me laisse en plan, et derrière, pas moyen d’entrer dans un autre livre. Les pages semblent continuer de flotter là, un puzzle se fabriquer dedans vous. C’est làPoursuivre la lecture de « Impairs et Paz »

#365. Corona circus (année 1)

Mais quelle émotion, quelle émotion ! Un an, les amies et les amis : un an ! 1 an ! Un nan ? Hein ? Nan ! Un an tout pile aujourd’hui que l’on y est, que l’on y est encore, que l’on y est toujours dans la révolution sanitaire qui agite tout le bordel ! ca fait quelque chose, quand même ! Et ça ressemble un peu à ces lieux où il y a eu des travaux et l’endroit a été profondément chamboulé : on peine à se souvenir de l’avant, voire on ne s’en souvient pas du tout. Un an, bordel de nom de dieu de vingt bois !

Claquer des portes

Texte d’André Wilms / Libération 31 juillet 2012 Claquer des portes : oui, bien sûr. Tous les jours, tous les matins. Je peux en claquer pas mal, des portes, car mes enfants sont grands. Je n’ai plus rien à perdre. On devrait en claquer plus, d’ailleurs. Réhabiliter une forme de violence, l’insulte nominative, dans laPoursuivre la lecture de « Claquer des portes »

#chronique en direct / La grande traversée depuis le haut des grues / Malaxe la houle

Les chroniques en direct, ce sont des chroniques que j’écris en même temps que je découvre. C’e’st histoire de valoriser les premières impressions, de fixer les premiers jets. Cela marche pour de la musique ou des bouquins. Là, c’est un opuscule signé David Jacob que j’ai reçu (l’opuscule) dans ma boite aux lettres réelle, cellePoursuivre la lecture de « #chronique en direct / La grande traversée depuis le haut des grues / Malaxe la houle »

Jeux de société

Finalement (j’adore les textes qui débutent par finalement), regardez bien cette image. C’est tout ce à quoi nous « jouons » en ce moment. En même temps. Sauf que ce n’est pas un jeu. Et que ce n’est pas évident de jouer le tout pour le tout. D’abord, d’abord, il y a les cartes. Des rois, desPoursuivre la lecture de « Jeux de société »