L’échine de porc

Julien, c’est à la boucherie-charcuterie que ça s’est passé. Il attendait dans la queue, derrière une habituée aux tempes argentées. La cane fière qui avait dû rosser quelques inconvenants et le cabas sous le bras. De ves vieux sacs en forme de coude, presque. Julien pensa cabras, c’est comme ça qu’on aurait dû nommer cePoursuivre la lecture de « L’échine de porc »

Gérard Manset / A bord du Blossom – Férocement contemporain

La première écoute d’un album de musique est toujours un moment particulier. Pour certains artistes, je fais le choix de m’y consacrer pleinement. Parfois, comme ici, c’est même l’occasion d’un partage « en direct live ». Distiller de l’émotion. Du fond. Partager vers où l’écoute me mène. M’emmène. Place à Gérard Manset, et l’album A bord duPoursuivre la lecture de « Gérard Manset / A bord du Blossom – Férocement contemporain »

Belinda

Là-bas, au fond du café. Silhouette. Des cheveux qui dépassent d’un manteau, des mains posées sur une table, un verre de bière, deux boucles d’oreilles, des yeux sans le vague. En venant, ses bottes scandant le bitume commme un énervement, elle a décidé que si on le lui demandait, son prénom serait Belinda. Elle sePoursuivre la lecture de « Belinda »

Le mégot de Nicolas Hulot

Le mégot par terre de Nicolas Hulot m’a fait sourire. Doublement. Pare que c’est l’argument facile. L’exemple flop. Et parce qu’il a rencontré écho chez celles et ceux qui prennent les raccourcis des idées courbes et militent pour la prise de conscience verte , comme si cette religion du fardeau n’était qu’une copie de tempsPoursuivre la lecture de « Le mégot de Nicolas Hulot »

La traversée

C’est de ces soirs où même les lampadaires se sont éteints. Un port qui tourne le dos à la ville. Lueurs orangées qui rebondissent loin sur les flots, pendant que la lueur du phare semble vouloir donner des coups de balais aux vagues, elle époussette la surface propre comme un sous neuf. Je n’ai pasPoursuivre la lecture de « La traversée »

Une pianiste virtuose

Les artistes ont cette capacité fascinante, et même ce pouvoir,  de créer des mondes, d’installer des univers qui déboulent sans crier gare dans une soirée de fin de semaine. On s’y rend et l’on se rend, rangés dans le rang, assis devant et elle derrière, piano roi, pianiste reine. Les artistes ont cette incroyable ressourcePoursuivre la lecture de « Une pianiste virtuose »

Le ventre des mots

De Franck Venaille « Les mots sont enfermés dans un ventre, bien au chaud, dans une humidité protectrice. Mais certains d’entre eux étouffent et, d’angoisse, se mettent à crier, à bouger, à donner des coups de pieds à la mère poésie. Quand on la voit passer, ainsi, se tenant le ventre avec les mains, onPoursuivre la lecture de « Le ventre des mots »