Souvent, on se demande pourquoi. Pourquoi cet air dans la tête, pourquoi ai-je pensé à ceci ou cela aujourd’hui. En réalité, on devrait se demander comment ? Comment cet air s’est installé dans ma tête, par quels dédales il est donc passé pour surgir, là, tout d’un coup ? Ca vous le fait, vous ? Moi oui, des fois. Je me retrouve à siffloter un truc, ou à fredonner un machin, et lorsque je m’en aperçois, je me dis ben v’là, d’où ça sort, ça ?
Cela vaut aussi pour des objets.
Aujourd’hui par exemple, j’ai repensé à mon opinel, ce jeu que j’ai longtemps pratiqué ado les jours d’ennui : le jeté d’opinel. Pour que pile poil il se plante dans l’herbe. Tenir la lame entre la pouce et l’index, et pfuuittt, fermeté dans le poignet, et swatch, planté dans le gazon ! Quel plaisir, quand on y pense. C’était un opinel avec cran de sécurité, même. Un 8, d’abord, puis un 10 et un 12 même, l’âge avançant ! Comme ceci :


Et j’ai pensé aussi à un jeu, le « tac tac » j’appelle ça. Je ne sais même pas si ça se trouve encore de nos jours (mais semblerait que si). Une ficelle, pour ne pas dire une corriotte, deux bouts et à chaque bout une bille, pour ne pas dire une boule, et la dextérité qui demande à ce qu’à chaque fois, on parvienne à les faire claquer. J’ai d’ailleurs retrouvé une photo de l’époque (fake, c’est du piqué sans vergogne sur le net) :

Voilà voilà 🙂

Et n’oublions pas les osselets, bien sûr !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s