Je suis allé déjeuner avec ma maman. Partie il y a deux ans. J’étais avant allé saluer mon parrain. Je leur ai donné les dernières nouvelles. De la famille, des copains, des emmerdes.
Salade et abricots, le menu.
Puis nous avons conversé sans maudire, et laissé aussi le silence s’installer. De ces silences pleins avec l’eau de la rivière, le tatac poumpoum des voitures qui passent au-dessus du pont, des oiseaux, sous l’oeil coloré des murs tagués.
Nous étions bien, je crois. Souriants. Le soleil complice : il s’est élevé plus nettement au-dessus et à travers les nuages derrière lesquels il semblait attendre le bon moment. C’était donc là. Il s’en est allé assez rapidement après.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s