Impairs et Paz

#lecture #polar #Carylférey

Je ne sais pas vous, mais moi, y’a certains bouquins, je mets du temps à m’en remettre. A m’en extirper. La dernière page tournée me laisse en plan, et derrière, pas moyen d’entrer dans un autre livre. Les pages semblent continuer de flotter là, un puzzle se fabriquer dedans vous. C’est là que l’on se rend compte à quel point certaines et certains savent nous embarquer avec eux. J’aime.
Je viens de terminer Paz, de Caryl Férey, dans cet état là, et je dois toutefois confesser que sur ce coup-là, je profite de la suite. En effet, l’aventure se poursuit en mode sonore car Paz, c’est aussi un album de sept titres, 30 minutes, signé Bertrand Cantat et Caryl Féret. Pas de hasard. L’un connaît l’autre. Pas de hasad. Si un homme peut en parler de la paix jamais, c’est aussi Bertrand Cantat. On ne dit pas jamais.

Paz, en tout cas, c’est tout sauf un roman de paix et même un polar qui vous fout la paix. Ou alors c’est de la paix arlésienne dont il s’agit, on en parle tout le temps, on la cherche ; mais elle se heurte à des tonnes d’embûches, de mémoires, de souvenirs, de dédales, et attendant, elle vous colle au mur sueur âpre.
Paz est foisonnant, tourbillon aussi foisonnant que l’est la cambrousse colombienne, croit-on comprendre.
Pendant 544 pages, on est baladé en effet dans ce pays où pauvreté, violence, drogue, milices, politique et compagnie fomentent un éprouvant quotidien pour celles et ceux qui y vivent pendanrt qu’à côté de la « Grande » histoire se déchire la « petite », celle d’une famille au coeur de tout ça. A fleur de nerfs jusqu’à la fin.
Ca flingue sévère, ça tronçonne, ça aime, aussi, ça enquête, ça cache. C’est froid de cette âpre sueur. C’est ébouriffant comme un plongeon du haut de la falaise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s