Seer, êtes-vous là ? Yes seer !

Seer est le premier album d’un trio rock du Poitou, Birdstone. Un album oxymore. Rock, blues, métal : ils viennent nous chercher, nous embarquent dans leur zeppelin de granit qui vole comme un oiseau de pierre. Elégant toujours. Sept morceaux (évidemment) très construits qui raisonnent et semblent nous inviter à regarder au loin. Plus loin que le bout de nos pieds. Plus haut que le bout de nos ailes.

On ne sait pas. C’est comme on veut. On est avant la fin du monde, ou juste après. Ou pendant. On s’en fout, en fait.
Les voilà, ils arrivent, on les aperçoit au loin sur la colline et ils marchent, d’un pas sûr. Ils chantent. Et nous avec. Ils gueulent. On fredonne. Complainte, cri de ralliement, chant guerrier ? La mélopée lancine et lanterne : la douceur le dispute au rauque, la lenteur à la puissance. On déboule en fait dans un authentique album concept, album oxymore, qui déroute à mesure qu’il envoûte.
Les morceaux n’ont pas peur des cinq, six, sept minutes pour ne pas dire neuf et là-dedans, on est brinquebalé, paf ça s’accélère on trépigne du pied, pif ça ralentit d’un coup, pof ça repart à gauche, poum à droite. Quelle richesse !
Guitares, basse, voix, batterie sont impeccables du début à la fin, ces jeunes en ont sous le pied et dans les mains et dans les yeux aussi.
Le premier album de Birdstone, trio rock made in France qui chante tout en anglais est un savant dosage de rock, de blues, de métal, de mystique que les compères nous balancent à la tronche sans esquives.
Ils ne laissent ni de marbre, ni de bois.
L’oiseau de pierre picore le granit avec l’aisance du tire d’aile.
Un premier album solide comme un bloc, aux sept pistes sacrément charpentées, regorgeant de pépites nichées dans des compositions complexes et déroutantes, elles manient en permanence le chaud et le froid, le doux et le grinçant, le sombre et la lueur.
Du coup, « Seer », le titre de l’album, qui est aussi celui du premier morceau, est une sorte d’album non identifié qui dit la créativité et la déjà liberté que le trio s’offre en auto-produisant la production et en peaufinant ce qui sera partagé sur scène.
Car c’est évident : Birdstone, c’est un groupe de scène qu’il faut aller voir s’ils passent près de chez vous ! Voilà deux gars et une filles, trois potes qui se sont inventés un langage et nous le proposent en partage.
Direction un doux déluge et de rugueuses balades, les voix flottants parfois sous la couche de décibels, parfois dessus, oiseaux de pierre, pierres à oiseaux.
Après Seer qui vient nous chercher et nous invite à leur emboiter le pas, voici Salazar qui semble tonner comme une messe donnée en plein air. Puis Exodus nous emporte vers des demains résolus. Ritual, comme le dit son nom, s’invite à mi-parcours, comme on tisse un lien invisible et ténu dans le fragile chapelet des morceaux qui s’envoient en l’air. Beast claque sa race avant que Crows ne nous fasse croire deux secondes que l’on allait siroter une tisane.
Le son est classieux de A à Z et même de moins à plus l’infini, que de maîtrise déjà chez ces jeunes qui nous avaient mis l’eau à l’oreille avec leur premier EP.
Ils sont sortis de leur cage, doucement, à pied, un léger, un lourd, et c’est ainsi qu’ils avancent, conscients d’un monde à venir et d’un autre à disparaître, en quête de spiritualité, rassembleurs.
Sous le granit les oiseaux volent joyeusement.
Ce premier album est une magnifique première pierre délicieusement sculptée. Y’a du travail dans toutes ces compositions ! La première pierre d’un mur à construire brique par brique. C’est ainsi que l’on avance.

Plus sur le net : vous retrouvez @Birdstoneband un peu partout sur les réseaux sociaux. Et ici pour écouter puis acheter puis offrir l’album : https://birdstoneband.bandcamp.com#

Un commentaire

  1. […] Photos du groupe Birdstone, publiées avec l’aimable autorisation des trois compères. Premier album à découvrir sur toutes les bonnes plateformes. Ma critique et tous les liens qui vont bien pour écouter, acheter, aller les voir en concert est en ligne ici : Seer, êtes-vous là ? Yes Seer ! […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s