Un autre Grand Jacques

2018-zlap-et-montgolfiu00e8res-22Je tombe sur l’info comme on tombe sur une pierre. Aïe ! Jacques Higelin s’en est allé à son tour. Brouillard au coeur du printemps. J’aimais l’artiste. Beaucoup. Jamais loin de mes oreilles. Il m’accompagne depuis tellement longtemps. Et ça continue, bien sûr. D’autant que ses ouailles ont emprunté le même portail.
Jacques Higelin, c’est la croisade des enfants menée toute une vie. Clope au bec et Cayenne au bout d’une guitare. Une douce folie et des doigts de fée sur un piano endiablé. Des tas de titres et d’ambiances se bousculent dans ma tête en ce vendredi et la curiosité est que cet artiste pars et ne revient pas à sa façon. Le chagrin est gouaille. Joueur. Baladin. Troubadour. Funambule, lui qui disait constamment marcher sur un fil.
Un type qui souhaitait du champagne pour tout le monde ne peut que tomber du ciel même s’il y monte. Il aura tellement défriché, l’air de rien. En homme orchestre. Un autre Grand Jacques.
Il y a évidemment beaucoup de chansons qui donnent envie en ce jour de le fredonner.
J’ai opté pour celle-ci :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s