Critique N°3 / Et Manu rêva

Dans la série elles ont accepté de lire en avant-première le tome 2 du livre Les Mots Bleu (et oui, je me rends compte que ces dames se sont portées volontaires, mais où diantre sont les gars à par Michel bien sûr !), et d’en dire quelques mots, voici la troisième critique signée cette fois Emmanuelle Toussaint. 

Il est quelle heure demain ?
Petit recueil de textes inclassables, originaux qui mettent la vie en musique.
La vie,  tantôt cabossée, tantôt grise, tantôt abîmée, tantôt décalée, tantôt drôle mais toujours dépeinte avec la vivacité et la sagacité de celui qui aime les gens et les mots, avec lucidité.
De cette prédisposition naturelle naissent les histoires, inventées ou vécues, mais qui s’en soucie… elles sont belles, elles sont nous.  Des miettes de nuages, des miettes de récits.
Au milieu de cette disparité apparente, un fil rouge, une autre histoire, petites matriochkas dont on voudrait connaître la fin….

PS : comme je ne connaissais pas ce terme, matriochkas, suis allé mater le dico. Définition ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s